Home Assistant & Thermostats

Sous Home Assistant le thermostat de base (climate:) est plutôt "basic", et c'est le moins que l'on puisse dire ! Fort heureusement il y a des personnes géniales qui savent coder et se sont attelées à le modifier.

Simple Thermostat

Ce premier fork reprend simplement le thermostat de base en y ajoutant les "presets" que tout le monde attendait. En gros il y a deux façons d'utiliser un thermostat, soit on modifie dynamiquement la valeur de consigne avec des automations, le Scheduler ou Schedy et c'est ce que je fais, soit on joue la carte des presets à la française avec des modes ECO, CONFORT, Etc.. Et c'est ce que fait Simple Thermostat de façon très simple. Par exemple si on se positionne en BOOST et que l'on lui indique une consigne de 22°, il la gardera en mémoire. Ensuite on pourra rappeler le preset avec une automation

service: climate.set_preset_mode
target:
  entity_id: climate.thermostat_lionel
data:
  preset_mode: boost

Ou encore via l'interface :

Smart Thermostat

On est ici face à un thermostat intelligent (j'ai pas non plus dit AI !) qui se base sur un contrôleur PID afin de déterminer la période pendant laquelle le convecteur devra être ON afin de profiter de l'inertie de celui ci. Le capteur cible mesure la température ambiante tandis que l'interrupteur contrôle un système de chauffage ON/OFF. Le contrôleur PID calcule la durée pendant laquelle le convecteur doit rester allumé pendant la période PWM pour atteindre le point de consigne, par exemple avec PWM réglé sur 15 minutes, si la sortie est de 100 %, le réchauffeur restera allumé pendant les 15 prochaines minutes. Si la sortie PID est de 33 %, le réchauffeur sera allumé pendant 5 minutes seulement.

Vous n'avez pas tout compris ? J'avoue que moi non plus. Mais le fait est que ça fonctionne, et d'ailleurs pour preuve en voici la formule :

Plus sérieusement, ce système sera plus particulièrement efficace avec des convecteurs (ou un autre système de chauffage) avec une forte inertie. Donc exit les convecteurs du genre grille pain...

Pour ceux qui aimerait en savoir plus je vous conseille la lecture du projet ou le mainteneur nous donne pas mal d'explications ainsi que quelques liens :

Ensuite voici la configuration type. On notera qu'ici l'idée des presets est reprise, mais qu'il faut les figer dans la configuration alors qu'ils sont dynamiques dans Simple Thermostat (Adrien si tu nous suit..).

climate:
  - platform: smart_thermostat
    name: "Thermostat : Lionel"
    heater: switch.sw01_lionel
    target_sensor: sensor.mi_lionel_temp
    min_temp: 10
    max_temp: 26
    ac_mode: False
    target_temp: 19
    keep_alive:
      seconds: 60
    precision: 0.1
    away_temp: 14
    eco_temp: 18
    boost_temp: 22
    comfort_temp: 20
    home_temp: 21
    sleep_temp: 17
    activity_temp: 20
    kp : 75
    ki : 0.001
    kd : 70000
    pwm : 00:15:00

Bien sur ces réglages sont à affiner en fonction du convecteur et de la pièce à chauffer. Pour cela il existe un mode AutoTune :

    autotune: "ciancone-marlin"

Dixit son auteur ce mode n'est pas encore tout à fait sur. J'y reviendrait donc plus tard au fil de mes tests.

En attendant on peu constater que là ou le convecteur aurait été ON jusqu'à attendre la température de consigne avec le thermostat standard (la première ligne), il y a eu plusieurs interruptions avec ce thermostat (la seconde ligne). Et  vous l'aurez compris, plus les interruptions sont importantes, moins la consommation le sera, et la facture d'autant plus réduite.

Multizone Thermostat

Il existe une autre variante qui intègre ces différents modes et bien qu'utilisable par zones indépendantes permet en plus d'ajuster la température voulue sur plusieurs zones adjacentes. Je vous laisse lire la description compète sur son Git, je l'ai quand à moi installé dans mon bureau afin d'essayer de déterminer que mode sera le plus adapté entre cout et confort. et je verrais dans quelques jours si le résultat est probant.

Il propose plusieurs modes de fonctionnement :

  • ON/OFF : proche du thermostat de base mais en prenant compte des valeurs d'hystérésis. Dans ce mode il peut également gérer les modes chauffage et refroidissement.
  • Proportionnel : PID avec possibilité de compensation météo et gestion de plusieurs valves. Les possibilité sont énormes mais la mise au point sera délicate.

Conclusion

Ces thermostats évolués sont très intéressants sur le papier et remplacent avantageusement le thermostat de base en fonction des besoins. Par contre ils restent encore complexes à mettre au point et il faudra peut être tout l'hiver pour en tirer des conclusions...

J'y reviendrais dans les prochains jours, mais ces deux approches constituent une avancée importante pour Home Assistant et j'espère que tout cela sera un jour intégré au Core.

Echanger

Voici deux fils ou échanger sur ce sujet :

 

Home Assistant IR, AC & More...

Pour piloter un climatiseur avec Home Assistant il existe plusieurs options, mais vu qu'il n'existe pas de protocole unifié (à par peut être KNX que l'on oublie pour des questions de coûts), ça va bien souvent se terminer en IR, là ou une option MQTT sur les interfaces WI-FI des constructeurs aurait été une bénédiction. En dehors de Dalkin qui dispose d'une intégration et Xiaomi (non importé), ces interfaces sont bien sur propriétaires et fermées.

Alors on se rabat sur l'infrarouge, ce qui n'est pas très sexy en 2020 ! D'ailleurs si vous voulez juste piloter une clim avec une application, plutôt que de payer cher une option WIFI du constructeur, pour 80/90 € offrez vous simplement un Tado ou un Sensibo, ça fera le job en mieux et ce sera compatible Alexa et Google Home, avec des intégrations Home Assistant (Tado | Sensibo) à la clé. Sauf que c’est du cloud et que je veux un pilotage local.

On va donc partir sur un Broadlink qui dispose d'une intégration. A la base ce gadget permet de piloter n’importe quel appareil IR depuis une application mobile. Ici on va faire la même chose, mais de puis Home Assistant, et on va voir qu'il existe plusieurs façons de faire, et accessoirement que j'ai perdu bien du temps en ne trouvant pas la seconde option tout de suite...

Intégration du Broadlink à Home Assistant

Ça c'est la première chose à faire dans tous les cas, sans perdre de vue que votre Broadlink sera sur l'application ou sur Home Assistant, pas les deux. Il est toutefois intéressant de l'ajouter une fois à l'application pour récupérer son IP et son adresse Mac.

  1. On supprime le Broadlink de l'application mobile.
  2. Sans le débrancher on lui fait un reset en appuyant 6 secondes avec un trombone.
  3. On ajoute le Broadlink au réseau avec l'application, mais sans le connecter au cloud Broadlink, pas maintenant, pas plus tard. On sort de l'application et on l'oublie.

Ensuite on ajoute ces quelques lignes au fichier configuration.yaml en reportant les infos précédament récupérées et on redémarre HA. Idéalement on place une réservation DHCP sur cette IP.

remote:
  - platform: broadlink
    name: rm4_mini
    type: rm4c_mini  # Ça c'est très important....
    host: 192.168.210.132
    mac: '24:AF:A2:30:0D:E2'

A partir de là on a deux possibilités. La première va consister à apprendre les codes IR et à les restituer. Pour les apprendre on va faire un petit script et se laisser guider par les notifications de Home Assistant pour presser sur les touches idoines au bon moment...

learn_tv_commands:
  alias: Apprentissage IR
  sequence:
  - data:
      command:
      - turn on
      - turn off
      - volume up
      - volume down
      - chanel up
      - chanel down
      device: television_sam
      entity_id: remote.sam
    entity_id: remote.rm4_mini
    service: remote.learn_command

Et on va se retrouver avec les fichier /config/.storage/broadlink_remote_24dfa2300de2_codes qui va contenir nos codes IR, fichier dans lequel il nous suffira d'aller récupérer les bons codes.

{
    "data": {
        "television_sam": {
            "chanel down": "JgDSAJOUEjcTNxQ1ExIUERMSExITERQ2FDYTNhMSExITEhMSFBETERQRExITEhM2FBETEhMSFDYUNRM3FDYTEhM2EzcTNhQABgKWkhQ2EzcUNRQRExITEhMSFBEUNRM3EzYUERMSFBEUERQRExITERQRExIUNhMSFBEUEBQ2EzYUNhM3FBETNhM3EzYVAAYBlpIUNhQ2FDUTEhQRFBEUERMRFDYUNhM2FBEUERQRExIUERQQFBEUERMSFDUVEBQRExIUNhQ1FDYUNhQQFDYUNhQ1FQANBQAAAAA=",
            "chanel up": "JgAYAZSTEzcTNhM3ExIUERMRFBETEhQ2FDUUNhQRExITERUQFBETEhQ2FBEUEBQ2ExIUERQRFDUTEhQ2FDUUERQ2FDUUNhQABgOUkxQ2EzcUNRMSExIUERQRFBAUNhQ2FDUUERQRFBEUERQRFBAUNhQRExIUNRQRFBETEhM2FRAVNRM3FBETNhQ2FDUVAAYClZIVNRQ2FDUVEBQRFBEUERMSFDUUNhQ2FBAVEBMSFBEUERQRFDUUERQRFDYTERUQFBEUNhMSFDUUNhMSFDUUNhM3FAAGApWTFDUUNhM3FBAUERQRFBETEhQ1FTUUNhQRExEVEBQRFBETEhQ1FRAUERQ2FBETERQREzcUERQ1FDYUERQ1FDYUNhQADQUAAAAAAAAAAAAAAAAAAA==",
            "turn off": "JgBGAJGVEzcTNhQ2ERQTEhMSExEUERM3EzcTNhMSExITEhEUExEUERM3ExITEhMREhMTEhMSEzYUERQ2ETkTNhQ2EjgTNhQADQU=",
            "turn on": "JgCMAJWTEzYTNhQ2FBETEhMSExEUERQ2EzYUNhQRFBETEhMSExEUERQ2ExITEhMRFBEUERQREzYUERQ2FDYTNhQ2FDYTNhQABgOVkhQ2FDYTNhQRFBEUERMSExITNhQ2EzYUERQRFBEUERMSExITNhQRFBETEhMSExEUERQ2ExITNhQ2FDYTNhQ2FDYTAA0FAAAAAAAAAAAAAA==",
            "volume down": "JgDSAJSTEzYTNxM3ExIRExMSExITEhM3ETgSOBMSExITERQRExITNxM2ExITNxEUExISEhMSExITEhM3ERMTNxM3EzYSOBEABgSWkxE5ETgTNxEUExITEhISEhMTNxM2EzcTEhMSExIRExMSEzcTNhITEzcRFBMSExIRExMSExITNxEUEjcTNxE4EzcTAAYDlZMTNxM2EzcTEhMSExITERQREzcTNxI3ExITEhMSExITERQ2EzcTEhM2ExITEhMSExETEhMSEzcTEhM2EzcTNxM2EwANBQAAAAA=",
            "volume up": "JgDSAJKVETgSOBE5ERQRExITEhMRFBE5ETgSOBEUERQRExITEhMRORE4EjgRFBEUERQRExITEhMRFBEUETgSOBE5ETgSOBIABgSVkxQ2EzYUNhMSExITERQRFBEUNhM2FDYUERMSExITERQRFDYTNhQ2FBETEhMSExITERQRFBETEhM2FDYUNhM2FDYUAAYClJQTNxM2FDYTEhITEhMSEhMSEzcSNxM3ExISExEUEhISExM3EjgROBITERQRFBEUERMSExITEhMROBI4EjgROBI4EQANBQAAAAA="
        }
    },
    "key": "broadlink_remote_24aca7a1dce2_codes",
    "version": 1
}

Ensuite on va créer un switch qui pourra d'ailleurs en contenir plusieurs... Et avec lesquels ont pourra interagir depuis des automation, scripts ou l'interface Lovelace...

- platform: broadlink
  host: 192.168.210.132
  mac: '24:AF:A2:30:0D:E2'
  type: rm4c_mini  # Toujours aussi important !
  timeout: 15
  switches:
    tv_on:
      friendly_name: "TV Power"
      command_on: 'JgCMAJWTEzYTNhQ2FBETEhMSExEUERQ2EzYUNhQRFBETEhMSExEUERQ2ExITEhMRFBEUERQREzYUERQ2FDYTNhQ2FDYTNhQABgOVkhQ2FDYTNhQRFBEUERMSExITNhQ2EzYUERQRFBEUERMSExITNhQRFBETEhMSExEUERQ2ExITNhQ2FDYTNhQ2FDYTAA0FAAAAAAAAAAAAAA=='
      command_off: 'JgDSAJKUFDYSOBI3ExITEhITEhMSExI2FDcSNxMSExITEhITEhMSExI3ExISExITEhITEhMSEjgSExI3EzcSOBI3EzcSNxMABgOVkxQ2EzcSOBMRFBETEhITExITNhQ2EjcUERQRFBETEhITExITNhMSExITEhMSExEUERM3ExISNxQ2EzcTNhQ2EzcTAAYClZQTNhQ2EzcTERQRFBETEhMSEzYUNhM3EhMSEhMSFBETEhITEjcTEhMSEhMSExITEhITNxITEjgSNxM3EjcTNxM3EgANBQAAAAA='

Ça c'était la version manuelle, c’est pratique car ça permet d'associer n’importe quel appareil piloté par une télécommande IR. Par contre c'est fastidieux et j'ai passé mon après-midi à me dire qu'il était impossible que quelqu'un n'ai pas fait mieux, à savoir une intégration ou je n'aurais qu'à choisir la référence de mon climatiseur pour le commander avec une carte Climate. Et ça existe !

SmarIR

SmartIR s'appuie sur le Broadlink, ou d'autres interfaces IR, qu'il s'agisse de Xiaomi, d'un ESP DIY ou d'un objet en MQTT. Pour le configurer il nous faut avoir intégré notre interface à HA, ici le Broadlink, et installer le composant depuis HACS.

Pour activer cette intégration on ajoute une entrée dans configuration.yaml :

smartir:

Une entrée dans switch.yaml :

- platform: broadlink
  host: 192.168.210.132
  mac: '24:AF:A2:30:0D:E2'
  type: rm4c_mini  # Toujours aussi important !

Et enfin une dernière dans climate.yaml ou l'on n'oubliera pas de reporter le bon code IR : 

- platform: smartir
  name: Office AC
  unique_id: office_ac
  device_code: 1260  # Ici le code IR pour les climatiseurs Toshiba
  controller_data: 192.168.210.132
  temperature_sensor: sensor.temperature  # Ici on peut associer un capteur de température externe
  humidity_sensor: sensor.humidity  # Ici on peut associer un capteur d'hygrométrie externe
  power_sensor: binary_sensor.ac_power

Un petit redémarrage et on est prêt à piloter notre climatiseur comme on le ferait pour n'importe quel thermostat, sauf qu'ici on dispose de toutes les commandes utiles (mixte, chauffage, refroidissement, de-humidification, ventilation) propre au modèle choisit (on ne voit pas

Mon projet portait sur la climatisation, mais avec SmartIR il est également possible de piloter des ventilateurs ou du matériel Audio / Vidéo, pourquoi pas votre magnétoscope VHS ! Et ce qui ne sera pas possible avec SmartIR le sera en mode manuel.

EDIT HA 0.115 : Broadlink est maintenant intégré à HA, donc on vire ce qui est dans configuration.yaml et switch.yaml et on adapte l'utilisation avec le device ID que l'on trouvera dans l'intégration, ici remote.ir_clim_remote :

- platform: smartir
  name: AC Sejour
  unique_id: ac_sejour
  device_code: 1260
  controller_data: remote.ir_clim_remote
  temperature_sensor: sensor.mi_t_carre
  humidity_sensor: sensor.mi_h_carre
  power_sensor: binary_sensor.ac_power

Sources