Cher Free,

Tous les geeks de France attendaient tes annonces avec au moins autant d’impatience que tes investisseurs. Tu as enfin sorti ta plus belle chemise blanche pour nous présenter le fruit de tes cogitations. Enfin, moi je me suis contenté de lire ce que d’ex confrères on put en écrire (OlivierArnaud, et bien d'autres) car il y a longtemps que, retiré dans ma province verdoyante, je ne fréquente plus ce genre de show !

Bref, tu as mis le focus sur ta nouvelle bête de course, un peu comme quand Renault courait en F1, mais tu as aussi pensé à une formule plus populaire pour ne pas oublier le peuple en ces temps de révolte jaune ! Je n’ai pas eu l’occasion d’avoir en main tes nouveaux jouets et je ne pense pas troquer ma box actuelle qui me sert uniquement de modem. M’enfin Free, il me semblait t’avoir entendu dire il y a quelques années que l’avenir n’était plus aux box et qu’il fallait se concentrer sur le métier de FAI ? C’était juste pour désorienter tes concurrents ou tu le pensais vraiment ? Là ou j’attendais que tu te concentre sur le transport, ce qui est ton métier, tu viens nous noyer dans une multitude de services qui, ne nous voilons pas la face, sont avant tout là pour contenir dans le temps l’érosion de tes clients en les maintenant dans ton écosystème. Franchement pas toi, pas toi qui a longtemps dénoncé les ventes couplées des autres !

Ton fond et ta forme

Disons-le tout de suite je déteste tes formes arrondies et incasables. Déjà que ta révolution avec ses trois pieds ne me plaisait pas, là franchement c’est le bouquet. C’est juste mon avis, la seule box qui vaille est la 4K, là au moins le serveur est carré (en fait une révolution dans une jolie boite) et le player ouvert, même si à l’époque on aurait aimé qu’il n’arrive pas avec tous ses bugs. Quant fond, pourquoi vouloir nous imposer un player propriétaire et nous limiter dans nos choix ? Tu l’as pourtant bien compris en Suisse en proposant un Apple TV ! Je, nous, voulons pouvoir installer, comme nous le faisons sur nos smartphones, n’importe quelle application sur nos players, et pour cela tu sais très bien qu’il y a que deux choix possibles, Apple TV ou Android TV. Laisse donc le choix au peuple sans chercher à les orienter, tu as longtemps refusé le méchant Netflix, et maintenant tu veux nous imposer Netflix, dis-toi bien que ceux qui voulaient Netflix n’ont pas attendu ta bénédiction ! Pareil pour le son, tu crois vraiment que ceux pour qui le son compte ont attendu que Free démocratise Devialet. Je ne doute pas que Devialet offre un bon son, mais d’une part c’est moche, cher et encombrant, mais surtout le marché regorge de bonnes offres (Sonos, Bose, etc), et tant qu’à investir, car tu ne fais que revendre du Devialet, je préfère avoir le choix et ne pas m’enfermer dans un objet lié à ton écosystème dont je ne sais même pas ce qu’il en restera le jour où mon désamour à ton égard aura atteint son apogée.

Quant au serveur, avec son NAS, sa connectivité et ses gadgets, là aussi tu es un peu hors du temps ! Ceux qui jadis empilaient des disques dans des NAS sont en train de s’envoyer en l’air dans les nuages, ou alors c’est qu’ils ont besoin de vrais NAS, ce que tu n’es pas. 10 Go en fibre c’est bien pour le futur, je ne commenterais pas car je sais bien que je ne verrais jamais la moindre fibre dans ma campagne. Par contre j’aimerais que tu détaille un peu la technologie liée au couplage avec la 4G, même si elle ne me servira à rien ici car tu te reposes encore et toujours sur l’agrume ! Alors, DualWAN ou MPTCP ? Je pose la question car ce n’est pas du tout pareil, le DualWAN tout le monde sait faire, mais du coup tu te retrouve avec deux IP publiques ce qui n’est pas sans poser des problèmes, ou du MPTCP cher à OVH, c’est plus compliqué, plus élégant, mais pas toujours la panacée. Mais peut être as-tu inventé, ou plus probablement déniché, quelque chose de révolutionnaire ? Dis-nous, mais profites en pour nous expliquer s’il faut ajouter une SIM et si tu as prévu une limitation en volume ? Dans ta grande bonté tu nous as ajouté de la domotique et un système d’alarme. Sérieux, tu crois vraiment que je vais te confier ma domotique ? Tu crois vraiment que j’ai envie de me peler les miches quand ce sera rideau et qu’il me faudra attendre quinze jours ton technicien qui finira par me dire que le problème se situe chez l’agrume ? Sinon, j’aime bien l’idée de ta petite box du peuple, la One faite pour les petits espaces citadins, dommage qu’elle ne soit pas sous Android TV et que tu aies oublié de lui coller l’option 4G. Cependant à la campagne, ou le serveur est souvent déporté, voire dans le garage à côté de l’arrivée du fil du téléphone, ça sera plus compliqué pour aller regarder le match !

Bref, tu l’auras compris, ton offre ne correspond pas à ce qu’attendais le geek Free de la première heure que je suis. Mais avoue, tu t’en fous car ce n’est pas moi que tu cherches à séduire aujourd’hui, je te suis déjà acquis ! Je ne consomme que ta bande passante, la box bien carrée de la 4K que j’ai passée en mode bridge pour qu’elle ne serve que de modem me vas bien, pour le reste je gère mon infrastructure comme un chef et mes TV sont équipées d’un Shield que je n’échangerai jamais pour ta Devialet à tout faire ! Moi j’aimerais juste que tu proposes une offre nue au meilleur prix et que tu me laisse choisir tout le reste. Ne cherche pas à m’assister, je n’ai pas envie de finir sur un rond-point !

Télécoms : Fiabiliser et économiser

Alors que le marché télécom des particuliers jouit d’une concurrence effrénée, qui tourne globalement à l’avantage du consommateur, le marché des professionnels reste lui bien souvent sous la coupe de l’opérateur historique ou de quelques alternatifs qui pratiquent les mêmes méthodes tarifaires.

Exemple vu récemment : 1 ligne analogique pour l’ADSL : 31.29 € + 1 ADSL Pro : 107.00 € + 1 formule fourre-tout pour deux canaux fixe sur RNIS à 142.95 € auquel il fallait ajouter les frais d’un prestataire pour installer et maintenir le PBX local (on parle de factures mensuelles hors taxes).

Quelle est la différence entre la ligne ADSL d’un particulier et celle d’un professionnel dite Pro ? Techniquement aucune. Ah si, une IP fixe chez Orange car ils ne la fournissent pas aux particuliers, et surtout ils imposent des abonnements Pro dont le tarif est au minimum le double pour les professionnels, aux motif d’une GTR. Une garantie souvent illusoire car en cas de panne elle jouera peut être mieux sur un incident local mais pas vraiment pour un incident généralisé ou la pression du grand public est généralement plus importante et forcera l’opérateur à réagir rapidement. Quant aux compensations…

Bref, le budget des télécoms est un budget récurent, un poste important dans une petite structure. Donc soyez malins et surtout fuyez les abonnements tout compris qui n’ont d’autre but que d’enfermer le client dans un package plus difficile à migrer.

Attention toutefois, il n’y a pas de règles toutes faites, en matière de télécoms chaque situation est un cas unique. Je cite des exemples mais il faudra s’adapter à chaque situation particulière (ville, campagne, contraintes, taille de l’entreprise, volumes échangés, sécurité, etc…).

Internet

Pour n’importe quel professionnel Internet est devenu stratégique. Alors que faire ? Croire un opérateur qui va vous dire qu’il est meilleur que l’autre ou organiser sa propre continuité de service ? Personnellement je ne leur fait pas confiance et je préfère m’organiser. La bonne stratégie consiste à mon sens à utiliser deux médias, l’un filaire (Adsl ou fibre, 30 €) et l’autre radio (4G). Sauf quand on n’a pas le choix (pas de 4G) on évitera deux medias filaires car il y a des chances qu’ils partagent des infrastructures communes, ce qui risque de les rendre tous deux inopérants vis-à-vis de de certaines pannes. Quant au secours en 4G il faudra bien sur opter pour l’opérateur qui dispose d’un bon réseau sur le site, Free propose de l’illimité, mais à condition de se trouver à proximité d’un de ses relais. Ce n’est pas très important car on parle de secours, et 20 ou 50 GO seront suffisants dans la majorité des contextes professionnels pour assurer cette fonction. Ce qui compte c’est la qualité de la 4G sur le site, et pour le savoir il n’y a pas d’autre solution que de tester avec 4 abonnements différents avant de choisir.

Une fois ce choix effectué il faudra adapter le matériel et opter pour un routeur Dual WAN. Certains proposent le support natif d’une SIM de secours en 4G alors que d’autres disposent de plusieurs ports WAN sur lesquels on connectera les divers modems (TP-Link, Cisco RV, Unifi, etc… auquel on ajoutera un modem 4G Ethernet, Netgear ou Zyxel par exemple). On peut également opter pour une solution de type MPTCP (OTB d’OVH en version commerciale) ou le but premier est l’agrégation mais qui gère également le secours.

Dans tous les cas l’objectif est double. Faire des économies sur les abonnements et assurer une continuité de service immédiate. Je parle d’immédiateté car la meilleure des GTR imposera toujours le passage par un call center pour signaler l’incident et un temps de réaction. Donc du temps de perdu qui peut rapidement couter très cher à un professionnel.

La téléphonie

Pendant longtemps France Télécom a déployé du RNIS chez les professionnels en louant des lignes et des PBX. L’arrivée d’une timide concurrence n’a pas changé grand-chose, l’objectif premier des opérateurs étant avant tout d’assurer leurs marges. On ne va pas le leur reprocher, c’est le principe de l’économie de marché, il faut juste être plus malin.

Si le téléphone fixe d’un pro a longtemps été stratégique, cela s’est un peu atténué à l’heure où tous les collaborateurs disposent d’un mobile.

La solution pour un professionnel, et surtout pour un petit professionnel, est de s’affranchir de cette artillerie lourde d’un autre âge et d’opter pour de la téléphonie IP ou l’infrastructure est hébergé par le fournisseur. On trouve sur le marché plusieurs offres, je prendrais ici l’exemple de l’offre d’OVH ou l’on peut facilement remplacer un PBX et sa ligne RNIS par une offre à 5 à 15 € / mois pour deux communications simultanées sur 6 postes DECT (Gigaset N510IP) et une importante valeur ajoutée en terme de services inclus. Pour une installation plus conséquente, il est également possible de déployer de postes d’entreprises et un standard. Un poste téléphonique IP n’est pas lié à un lieu, ainsi le télétravailleur pourra disposer d’un poste d’entreprise à son domicile en toute transparence.

La téléphonie sur IP fonctionne via le réseau Internet qui sera sécurisé grâce au Dual WAN. Quant à savoir si ces solutions sont mures, la réponse est oui, pour preuve, Orange a récemment décidé de ne plus installer de lignes classiques mais uniquement de la VOIP.

Vos idées et vos expériences sont bien sur les bienvenues !