Sonos jetable

Et voilà un mail de Sonos qui nous annonce la mise au rebut forcée de ses anciens produits, produits par ailleurs parfaitement fonctionnels. Un peu comme si Renault vous envoyait un mail pour vous dire que votre vieille Fuego allait être désactivée (ce qui du reste arrivera un jour j’en ai bien peur…).

Ce message ne dit rien d’autre, avec un argument technique de pacotille pour se justifier, le but est bien là : Poubelliser. Sonos pourrait se contenter de limiter les fonctionnalités des anciens produits, ce qu'il laisse entendre de façon très floue, et ce qui est d’ailleurs déjà le cas car tous les appareils ne disposent pas de toutes les fonctionnalités. Mais il ne faut pas se méprendre, sans mises à jour dans les mois qui suivent, la présence des "trop anciens" équipements pénalisera suffisamment l'utilisation de l'ensemble pour que les utilisateurs les retirent, mais comme ils en ont le contrôle ce sera selon la réaction des utilisateurs afin d'essayer de na pas faire trop de dégâts, l'objectif restant tout de même la poubelle forcée.

Le problème de sonos c’est d’avoir conçut dès le départ des produits de très bonne qualité. Vous en connaissez vous de produits avec du soft et un microprocesseur qui fonctionnent encore très bien 15 ans après ? Moi non. C’était leur leitmotiv de départ, et sur ce point bravo, sauf qu’aujourd’hui Sonos a perdu son âme !

Et aujourd'hui se retourne contre eux, car comme toute société, Sonos à des actionnaires, actionnaires qui exigent des résultats, donc des ventes. Et si les clients n’ont pas de raison de renouveler leur matériel, il n’y a pas de ventes. Et ce d’autant plus que l’offre a changée, les marché regorge d’enceintes connectées, souvent moins coûteuses et aux performances et qualité comparables.

Alors pourquoi continuer à acheter Sonos ? Jusqu’alors je recommandais Sonos pour sa qualité et surtout sa pérennité, mais voilà que Sonos devient le champion de l’obsolescence décidée.

Sonos a révolutionné le multi room qui était avant réservé à quelques luxueuses installations. Sauf que, même si Sonos est certainement le maître en la matière, la concurrence fait également du multi room, par exemple et très simplement avec le ChromeCast Audio à 30 € (qui n’est hélas plus proposé par Google), des enceintes assistant Google Home ou Amazon Alexa, ou encore des enceintes connectées d’autres marques, Bose, Sony, Samsung, etc… des chinoiseries qui s’en sortent souvent très bien ou des bricolages DIY très simples à base de RPI. Mais qui utilise vraiment du multi room ? Je n’ai pas de statistiques, seul Sonos qui ne se prive pas dans sa collecte de donnée en dispose, mais en ce qui me concerne je vois surtout des ados envoyer leur playlist vers une enceinte depuis Spotify sans même utiliser l’appli Sonos qu'ils n'aiment pas ! Et ça c’est possible sur toutes les enceintes connectées.

Alors dans un contexte ou les gouvernements commencent à se préoccuper de l’obsolescence programmée, ou une (timide) loi a d’ailleurs été votée en ce sens, ou le green est de plus en plus en vogue, je trouve la stratégie annoncée par Sonos vraiment déplacée et même suicidaire. Proposer 30% sur un nouveau produit à la condition d’accepter la désactivation de l’ancien, et sans d’ailleurs se préoccuper du son recyclage, c’est du pur mépris pour ses client (et oui, vous n’êtes pas maître du produit que vous avez acheté, Sonos peut désactiver à tout instant vos produits, vous l’avez accepté dans les conditions d’utilisation que vous n’avez pas lues).

Proposer une vraie continuité de fonctionnement en mode dégradé, ou une remise acceptable (50% ?) sur un produit équivalent et surtout la garantie que l’ancien équipement sera correctement recyclé (pas juste désactivé) me paraîtrait une bonne base de départ pour conserver la confiance des clients, faute de quoi il y a tout de même de grandes chances que les constructeurs concurrents se fassent un plaisir de les accueillir. D’ailleurs, si cette concurrence est un brin intelligente, elle proposera elle-même un peu plus de 30% pour un achat conçurent en échange d’un vieux Sonos.

Pendant ce temps Sonos pourra toujours pleurer en accusant la concurrence (Google et Amazon) d’avoir copié leurs technologies, probablement avec raison, mais il y a de fortes chance que privé de sa base de clients fidèles qui se seront sentis floués, le titre chute, que Sonos perde peu à peu son aura et finisse un jour par disparaître… Ce qui ne serait pas une première dans la tech. Fin annoncée d’une belle histoire !

 

NB : pour ceux qui seraient tentés de faire la parallèle, on ne peu pas comparer la fin du support (regrettable) de Windows 7 par Microsoft avec la mise au rebus imposée par Sonos. Si dans les deux cas on peut parler d’obsolescence programmée, la comparaison s’arrête là, car d'un coté on est face à un O/S installable sur n'importe quel matériel et sujet à d'innombrables problèmes de sécurité, alors que Sonos est un eco-système totalement fermé et maîtrisé par son constructeur.

De la ZiBase à Jeedom, la suite 2019

Il y a un peu plus d'un an j'écrivais un article pour exprimer mes questionnements quant à l'évolution de la Zibase vers Jeedom. Jeedom n'est pas la panacée, mais c'est une boite à outils. Voici donc points par points en reprenant le fil de 2018 comment ça a évolué.

L'objectif est de rendre tout cela le plus WAF possible, de sortir de Jeedom ce qui ne sert à rien et de piloter de plus en plus d'équipements via Alexa tout en conservant un contrôle local hors cloud.

Se pose également la question du passage à la v4 de Jeedom, mais ça attendra une version bien finalisée, en tous les cas pas avant la fin de l'hiver !

Objectifs

Le chauffage électriques sur 6 zones avec divers scénarios.

  • Le plugin Thermostat est parfait
  • Les plugins Agenda, Présence et Mode permettent de gérer manuellement ou automatiquement en fonction de calendriers et des événements (j’ai des amis pour diner, périodes de vacances scolaires, etc…).
  • J'ai viré toutes les sondes Oregon peu esthétiques au profit de sondes Xiaomi / Aquara en Zigbee ou Bluetooth. Je n'en pouvais plus de devoir ré-appairer les sondes à chaque changement de piles.

Le chauffe-eau

  • Le mode nuit du chauffe-eau était géré par la ZiBase, il est maintenant géré par un agenda une nuit sur deux pendant les heures creuses. J'ai abandonné l'idée d'y intégrer une sonde.

La VMC

  • Je ne la gérais pas mais il doit être simple de la gérer via Jeedom à partir de l’hygrométrie de la salle de bain ou de la cuisine (article). C'est chose faite en fonction de l'hygrométrie ambiante dans la salle de bains.

Simulation de présence

  • Pour l’instant, j’ai choisi de ne pas intégrer cette fonction à Jeedom mais de la gérer en autonome avec des prises WiFi et l’application Tuya. Jeedom dispose maintenant d'un plugin qui fait le job.

Confort et éclairage

  • Idem, c’est facilement géré en autonome avec des ampoules ou des prises WiFi et l’application Tuya, la commande se faisant depuis un smartphone, une tablette ou mieux en vocal avec Google Home (Alexa possible, j’aime bien sa voix…). Bref, c’est plus naturel. Pas de design ou de tablette, on ne contrôle pas une centrale nucléaire et je pars du principe que la domotique doit se faire oublier. Uniquement Alexa en vocal ou via son interface qui constitue une alternative à la désastreuse application mobile proposée par Jeedom.
  • Donc il n’est pas utile pour l’instant de reporter ça dans Jeedom, sauf si on veut que certains équipements soient actifs quand les habitants sont présents. J’ai bon espoir de voir l’arrivée du plugin idoine. Ça reste possible en IFTTT, mais c’est un peu lent (2 sec environ)
  • Jeedom dispose maintenant du plugin SmartLife / Tuya pour les prises et ampoules, d'autres ampoules Xiaomi / Yellight sont également gérées, ainsi que les modules Shelly. J'aime bien ces modules car ils permettent de conserver l’appareillage original (interrupteur) et d’ajouter une entrée domotique, pilotable via Jeedom grâce à un plugin et sur Alexa. Il ne faut pas que la domotique supprime les fonctionnalités de base de la maison, n'importe doit pouvoir continuer à allumer un luminaire !

Consommation des appareils énergivores

  • Les prises Konyks via Tuya gèrent la consommation, notamment en veille, et parfois ça fait peur. De plus elles permettent de gérer des scénarios de base et un minuteur (genre, j’allume le home cinéma et celui-ci s’éteindra dans deux heures, soit après que j’ai regardé mon film). Tout cela est finalement un peu gadget, la domotique apporte du confort, pas des économies !
  • Comme pour l’éclairage, on n’encombre pas Jeedom pour l’instant avec ça.

Les coupures EDF

Pourquoi en utiliser plusieurs points de détection ? En province il y a souvent des coupures EdF (vent, orages, vétusté) mais aussi parfois des différentiels de section qui tombent (surement d’humidité quelque part). Et dans ce cas il est important de savoir ce qui s’est passé à distance afin de pouvoir faire intervenir et guider un proche afin de ne pas retrouver un congélateur perdu au retour de voyage.

  • Sur la ZiBase j’utilisais des micro-modules InterTechno alimentés sur piles pour déclencher une action en cas de coupure EdF. Ça doit être réutilisable sous Jeedom via le RFPlayer. C'est fait, même si le RFPlayer et sont plugin sont la partie la plus désastreuse de l'installation !
  • Pour la partie informatique je devrais pouvoir récupérer les infos des onduleurs APC avec le plugin SNMP.
  • Notification SMS / Pushbullet et / ou action voire IFTTT. J'ai basculé toutes notifications vers Slack.

Alarmes

  • Le système d’alarme Visonic est autonome. C’est un principe minimal de sécurité.
  • Par contre la remonté des capteurs sur Jeedom peut être intéressante afin d’identifier ce qui a déclenché une alarme à distance, voire déclencher une action secondaire en cas d’intrusion. Contrairement à la Zibase les RFPlayer dont il est issu remonte très mal les infos Visonic, enfin, c'est plutôt le plugin qui ne fait pas le job, mais visiblement a décidé de le laisser à l'abandon, et comme Ziblue est en liquidation ça laisse peu de perspectives...
  • Plus pratique, se servir des contacts d’ouverture pour désactiver un radiateur ou des capteurs de présence en temporisant pour réduire l’éclairage ou la climatisation (gadget en phase 2…). Ce seront plutôt des capteurs d'ouverture en Xiaomi en Zibgee qui feront un jour ce travail...

Présence

  • Déterminer via la localisation du mobile la mise en route du chauffage ou climatisation. Il y a je crois un plugin pour ça… Rien de stable, donc rien place...
  • Gérer l’éclairage extérieur à l’approche de la maison via le WiFi. J'ai fait quelques test en BLEA avec un porte clés Tile, ça fonctionne.

Les logiciels

  • Jeedom
  • Application mobile Jeedom (je ne suis pas fan). Définitivement oublié. Il vaut mieux je pense utiliser l'interface web en mode mobile....
  • Application mobile ImpériHome (je m'en servait déja sur la ZiBase) via le plugin idoine dans Jeedom. Le plugin est abandonné mais je m'en sert encore, il faudra un jour trouver une alternative.
  • Application mobile TuyaSmart, complétée par Xiaomi et Shelly pour les setups, mais surtout par Alexa.

Le matériel

Serveur, box domotique

Jeedom est installé sur un Raspberry Pi3 et les dongles USB utiles. Evolution possible dans une VM VMWare ESXi. Toujours sur un RPI afin que la domotique reste indépendant de tout le reste. C'est aussi plus simple pour gérer les clés des protocoles.

Avant que l’on me pose la question je vais expliquer pourquoi  je n’ai pas utilisé de Z-Wave, qui est pourtant le protocole roi dans cet univers, protocole ayant eu le soutien de tous les boutiquiers de la domotique (maintenant remplacés par Amazon…). Bref, je n’en ai jamais utilisé sur la ZiBase et j’ai pu m’en passer. Et surtout c’est trop cher, le moindre module Z-Wave étant affiché à 50 €.

Sondes de température :

  • Oregon : j’en ai plusieurs, elles étaient reconnues par le ZiBase et elles fonctionnent correctement via la clé RFPlayer (125 €) et le plugin idoine. Inconvénient, elles sont moches et il faut refaire l’appairage à chaque changement de piles ce qui est une corvée à l’usage. Vendues et replacées par des Xiaomi / Aquara.
  • Xianomi et Xiaomi Aquara en Zigbee (6/12 €) : Fonctionnement OK via la clé ZiGate (45 €) et le plugin idoine. En cas de longue distance on peut mailler avec une prise Zigbee. Ces sondes esthétiques et très discrètes ne transmettent les infos (température, humidité, pression) que s’il y a un changement d’état et / ou très aléatoirement s’il n’y a pas de changement. Le modèle carré (Aquara) semble plus volubile. A valider en période de chauffage. J'ai abandonné la clé ZiGate dont les évolutions rendaient l'installation instable au profit d'une Combee II installée sur un second RPI qui fait office de passerelle Zigbee universelle (Phoscon / Deconz). C'est stable.
  • Xiaomi en Bluethoth 12/18 € : reconue par le plugin BLEA. Intervalle réglable. Elles sont très esthétiques. La portée est réduite avec le Bluetooth intégré au Pi mais ça devient correct (100 m²) avec une clé Bluetooth longue portée (UD100, 45 €). Test ici. Je m'en sert là ou j'ai besoin d'une sonde avec afficheur, elles sont hélas un peu généreuses, +1°...

Présence

  • Capteurs d’alarme Visonic via le RFPlayer toujours en chantier...
  • Capteurs Xianomi via la ZiGate Replacé par Combee II
  • BLEA + tag Nutt Tag Tile
  • WiFI via les smartphones : Pas vraiment exploitable car les smartphones mettent de plus en plus le WIFI en veille. Il faudrait le faire en Bluetooth, je crois qu'un plugin est en préparation.

Notifications

  • SMS (Free API)
  • Pushbullet Remplacé par Slack que j'utilise au quotidien.

Alarmes et sécurité

  • (voir présence)

Eclairages et appareils

  • Prise et ampoules Konyks ou Sonoff, WiFi via TuyaLes prises Sonoff S26 permettent de gérer l'état à la mise sous tension, ce n'est pas le cas des prises Konyks ou c'est plus aléatoire. J'ai disqualifié Konyks (cher pour ce que c'est), Sonoff (pas CE/NF) au profit de Shelly.
  • Possible extension en Philips Hue, Osram, Ikea and co (Zigbee) via la ZiGate et son plugin Les ampoules Xiaomi SmartBulb en WIFI sont très bien.

Actionneurs

  • IPX800 : pour l’instant j’ai une IPX800 v2.
    C’est une simple carte 8 relais qui me sert pour l’instant à actionner les radiateurs et le chauffe-eau. En sortie j’ai câblé des contacteurs de puissance Finder avec le bon pouvoir de coupure et de ne pas forcer sur les relais de la carte. L’intérêt de ces contacteurs est de disposer d’un bypass manuel et ainsi de pouvoir passer les équipements en manuel en cas de défaillance de la domotique. Les versions 3 et 4 de l’IPX800 n’ont pas d’intérêt dans mon cas.
  • Prises et modules Chacon : ils se pilotent via le RFPLayer, mais ça reste un protocole peu fiable.
    Etat aléatoire lors de la remise en tension après une coupure EdF, auquel cas il est gênant de retrouver la moitié des prises ON… Impossibilité également d’utiliser deux équipements proches, c’est by design. Donc mon aventure Chacon / DI-O est terminée. J'élimine Chacon / DI-O au profit de prises Tuya et des modules Shelly avec retour d'état.
  • X2D : Je n’utilisais qu’un seul module DeltaDore pour commander le sèche-serviettes et je dois pouvoir le gérer avec le RFPlayer. Il est toujours présent, mais il passera à la trappe bientôt...
    Cette solution permet de gérer le fil pilote, mais il est vrai que je pourrais le faire avec un jeu de diodes. A voir.
  • Prises et ampoules Zigbee : via la ZiGate et son plugin. J’ai une Osram qui me fait le maillage. Remplacé par Combee II
  • Prise et ampoules WiFi : via Tuya, plugin en devenir ? Pas d’urgence. Plugin OK

Réseau et Wi-Fi

  • Le réseau et le WiFi sont gérés depuis longtemps avec du matériel Unifi (AP AC Pro et USG). Le top ! Au-delà de cette solution qui reste un peu complexe pour un particulier je recommande Amplfi de chez Unifi ou la solution WiFi proposée par Google. Un bon réseau est une base impérative en domotique et généralement le WiFi proposé par les box est à oublier. On attends la Dream Machine Pro...

Vidéo surveillance

  • Caméras et PVR Unifi (je sais, je suis fan de cette marque) dans une VM VMWare. C’est géré à part de façon autonome. J'ai remplacé le NVR soft par Unifi Protect sur une Cloud Key II, c'ets le jour et la nuit....

Multimédia

Vidéo

  • Emby (j’y reviendrai dans un post à part) en remplacement de Kodi. Des box NVidia Shield et Xaomi Mi Box 3S sous Android TV ont remplacé les PI. Elles supportent également Netflix et Amazon Vidéo.
  • TV : Tuner réseau HDHome Run qui permet de recevoir les chaînes sur les box Android TV et les autres devices (même si dans la pratique je ne regarde pas la TV). Ce n’est pas compatible Canal, ce n’est pas mon problème car je ne suis pas fan, mais le cas échéant il est toujours possible d’installer MyCanal ou Molotow sur les box.

Musique

  • Sonos dans toutes les pièces, certains équipements datent de 2005 et n’ont pas pris une ride. On ne change rien. Spotify et base locale de CD numérisés. Je me suis fait plaisir avec un Sonos AMP auquel j'ai ajouté des voies arrière avec deux petites enceintes Ikea by Sonos, au départ c'était pour la musique mais le rendu en home cinéma est fabuleux !

 

Sonos or not Sonos...

Depuis plus d’une décennie je suis un grand fan des produits Sonos, que je conseille à qui veut bien m'écouter. A l’opposé des enceintes Bluetooth, le système Sonos à démocratisé le multi-room en Ethernet et WI-FI à un coût abordable face aux systèmes multi-room coûteux proposés par les intégrateurs pour résidences de luxe, type Crestron et autres. Du coup j’en ai dans toutes les pièces, des Play 1 et Play 3 et j’ai récemment fait l’acquisition d’un Sonos AMP pour le séjour, c’est fabuleux tant en musique qu’en vidéo. Je ne vais pas vous faire l’article, il y en a pas mal sur la toile, mais j’ai vraiment redécouvert certains enregistrements de façon bien plus agréable qu’avec mon ancien Connect associé à un ampli basic, tout en conservant les mêmes enceintes Amadeus, associées avec un bon sub, qui sont alors pleinement exploitées.

EDIT du 6 septembre 2019

Hier, Sonos a annoncé 3 nouveau produits.

  • Une enceinte portable, la Play Move est une sorte de Play One avec une très lourde batterie et du Bluetooth à 400 €. Trop chère et trop lourde pour être emmenée partout, je ne suis pas convaincu par la pertinence de ce produit. J’ai déjà une Play 1 sur la terrasse ou il y a déjà une prise électrique.
  • Une enceinte sans micros, la Play One SL une Play One allégée, moins chère elle sera parfaite pour qui ne veut pas d’assistants vocaux ou en complément home cinéma, encore qu’elle soit en concurrence avec l’enceinte étagère proposée par Ikea à 99 €.
  • Et enfin le Port qui remplace le Connect et se trouve être un AMP sans ampli destiné à être connecté à une installation HI-FI classique, plutôt haut de gamme, sans quoi il existe pas mal d’accessoires qui feront le job, comme le ChromeCast audio sans dépenser 450 €. Et tout comme sur le AMP, toujours pas d'entée RIAA pour y connecter une platine vinyle sans ajouter un pré-ampli.

Tout cela pose une fois de plus une question, utilisons-nous réellement du multi-room ou voulons-nous simplement de la musique dans chaque pièce ? Dans la pratique je constate, que tant moi que mes enfants, utilisons de plus en plus l’application Spotify et que dans ce cas il faut juste pouvoir se connecter à une pièce compatible Spotify Connect… Pas forcément sur un Sonos…

Dans la salle de bain j’avais un Connect AMP, un peu poussif, associé à des enceintes encastrées dans le plafond de qualité moyenne. Hélas le Connect AMP a fait son temps (2005) et j’ai découvert à cette occasion que le SAV Sonos en France ne répare pas ses produits. Sous garantie ils les échangent, et hors garantie ils proposent un échange standard à 80% du prix du neuf (Lire 1 2) (soit environ 450 € pour un Connect AMP obsolète). Bref, il faut le savoir, et même si je n’ai vu qu’une panne en 15 ans, les produits Sonos ne sont pas réparables, sauf peut être par de bons bricoleurs !

Soit, je me suis donc dit qu’une petite Play One dans la salle de bain ferait largement l’affaire. Il n’en reste pas moins que voir ces deux enceintes encastrée inutilisées me chagrinait. Avec un peu réflexion je me suis dit qu’un petit ampli avec un Chromecast Audio que j’avais sous le coude ferait l’affaire, car plus que du multi-room, là ce sont surtout mes enfants qui envoient leur flux Spotify quand ils vont se doucher. En cherchant un peu je suis tombé sur des amplis classe T à un tarif dérisoire pour la puissance annoncée (30 € pour 2 x 50 W, Bluetooth inside !)

A ce tarif je me suis offert le NS-10G de NobSound sur Amazon mais on peut en trouver d’autres moins coûteux sur AliExpress, je l’ai raccordé au ChromeCast Audio (Google ne le propose plus mais ça se trouve facilement pour une trentaine d’Euros) qui est compatible directement avec Spotify. Il est également possible de recycler un utiliser un Raspberry avec un peu de logiciel (1|2|3), ou un adaptateur comme ceux d'Arylic (sur AliExpress en morceaux 1|2) et que l'on trouve également monté sur Amazon, le A50 semble très bien...

Alors me direz-vous, quelle différence entre un vieux Sonos Connect AMP à 550 € et un bricolage à base de chinoiserie à 60 € ? Et bien c’est quasiment pareil, en tous cas avec ces enceintes moyennes et une source Spotify, on ne sent pas vraiment de différence, si tant est qu'on ne pousse pas trop la puissance. Attention à ne pas confondre avec le Sonos AMP qui lui est juste fabuleux, il est vrai associé à des enceintes Amadeus d’un autre calibre, avec lesquelles le Connect AMP ou Connect ne donnaient pourtant pas grand-chose…

Bref, il est temps de s’intéresser aux amplis de classe D et pourquoi pas classe T.

Alternatives et liens connexes

http://www.doukaudio.com
http://www.smsl-audio.com des choses sérieuses… 

https://www.amazon.fr/gp/product/B07GB6H9B1/ref=as_li_tl?ie=UTF8&tag=canaletto-21&camp=1642&creative=6746&linkCode=as2&creativeASIN=B07GB6H9B1&linkId=055d0ce2444f8d60788d2c4886dc340d 
https://www.amazon.fr/gp/product/B07KX3MHLV/ref=as_li_tl?ie=UTF8&tag=canaletto-21&camp=1642&creative=6746&linkCode=as2&creativeASIN=B07KX3MHLV&linkId=c26908559bdc1fee991df4bf2a6a672d 
https://www.ebay.com/b/Nobsound-Mini-Amplifiers/14970/bn_89892901

Bonus

Pas de lien direct, mais une lecture amusante, j’aime ces amateurs qui poussent très loin… Je n’ai pas testé mais ça va dans le sens où j’affirme depuis des lustres qu’il ne faut pas se faire enfler par les vendeurs de HIFI et leurs câbles à 100 € le mètre !

https://www.homecinema-fr.com/forum/diy-cables/cable-hp-viablue-sc-4-vs-ethernet-ou-ptt-la-claque-t29933292.html 
http://petoindominique.fr/php/cablehp.php 
http://g.dubuc.free.fr/CableRJ.html 
https://www.touslescables.com/cordon-rj45-enceinte-H9AL-2098.html