Freebox / Unifi UDM, DHCP & IPV6

De base l'UDM / UDM Pro en mode bridge sur une Freebox fonctionne en IPV4. Ca fait le job, mais parfois on peut avoir besoin d'un adressage en IPV6. J'ai lu pas mal de choses sur ce sujet, plus ou moins précises, notamment sur ce fil et sur ce site, j'ai eu quelques difficultés de mise en œuvre et je vais essayer de faire une synthèse simple.

La première chose à faire est de récupérer l'IPV6 du port WAN actif de l'UDM en s'y connectant en SSH avec la commande ip addr | grep "global dynamic" -B2 -A3 :

# ip addr | grep "global dynamic" -B2 -A3
3: eth9: <BROADCAST,MULTICAST,UP,LOWER_UP> mtu 1500 qdisc htb state UP group default qlen 10000
    link/ether 74:ac:b9:14:2d:e2 brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
    inet 86.66.125.69/24 scope global dynamic eth9
       valid_lft 602510sec preferred_lft 602510sec
    inet6 fe80::76ec:b9xx:fe15:2df2/64 scope link
       valid_lft forever preferred_lft forever

L'IPV6 de notre port WAN est donc : fe80::76ec:b9xx:fe15:2df2/64

On va ensuite sur la page de configuration de la Freebox, dans mon cas une Delta S connectée à l'UDM avec un câble SFP+ dans l'espoir (vain) d'obtenir les 8 Gbit/s promis en 10G EPON. Donc sur http://mafreebox.freebox.fr (Paramètres de la Freebox / Configuration IPV6) et on reporte cette adresse dans le second Next Hop (et pas le premier hein !) afin de déléguer un préfixe. Et on note le préfixe associé.

On configure le port WAN de l'UDM en client DHCPv6 avec une taille de délégation de 64 :

Maintenant on va aller configurer le LAN de l'UDM. On reporte le préfixe précédemment noté au niveau IPV6 Gateway/Subnet et si on souhaite activer le serveur DHCP on défini une IP de départ et une IP de fin. Je ne l'ai pas fait car je souhaitait utiliser le DHCP de mon contrôleur de domaine Windows (pourquoi faire simple... mais idée abandonnée.). Pensez à cocher l'option RA.

A partir de là en SSH sur l'UDM on doit pouvoir pinguer en IPV6 :

# ping6 www.ibm.com
PING www.ibm.com (2a02:26f0:2b00:383::1e89): 56 data bytes
64 bytes from 2a02:26f0:2b00:383::1e89: seq=0 ttl=52 time=11.222 ms
64 bytes from 2a02:26f0:2b00:383::1e89: seq=1 ttl=52 time=11.307 ms
64 bytes from 2a02:26f0:2b00:383::1e89: seq=2 ttl=52 time=11.511 ms

Si on a pas configuré le serveur DHCP, on peut également rapidement configurer un client Windows en statique :

PS C:\Users\Lionel.SUPTEL> ping www.google.com -6
Pinging www.google.com [2a00:1450:4007:819::2004] with 32 bytes of data:
Reply from 2a00:1450:4007:819::2004: time=11ms
Reply from 2a00:1450:4007:819::2004: time=11ms
Reply from 2a00:1450:4007:819::2004: time=11ms
Reply from 2a00:1450:4007:819::2004: time=12ms

DHCP et résilience

Il me reste à configurer le serveur DHCP v6 sous Windows Serveur. Enfin, là se pose une vrai question sur les avantages et inconvénients. Actuellement j'ai un serveur Windows (VM dans un ESXi) dans une infrastructure Active Directory répartie sur plusieurs sites. Donc ça se justifie, et c'est même obligatoire au niveau du DNS.

Par contre, imaginons que demain je ne soit plus là ou dans l'incapacité de maintenir tout ça (infra IP et IoT). Il faut que l'accès internet soit résilient et puisse se passer du host ESXi . Mon idée est donc de basculer le DHCP sur l'UDM, de faire pointer les deux premiers DNS vers des serveurs AD et les deux suivants vers des DNS publics.

Mais pour cela il faut que le DHCP de l'UDM fasse aussi bien que celui de Windows. Et là ce n'est pas gagné. La lacune principale est qu'il n'y a rient pour facilement lister les baux. Sérieux ! Un jour surement dans une nouvelle interface encore plus design. A faire du beau ils en oublient souvent le fonctionnel chez Ubiquiti.

Par contre sur le DHCP WIndows j'utilise l'option 121 (Classless Static Route Option, RFC3442) qui se configure très facilement sur Windows. Sur l'UDM c'est un peu plus compliqué (mais pas plus que sur OpenSense ou Mikrotik). Heureusement il y a ici un calculateur qui va nous permettre de créer la chaine hexa que l'on va va pouvoir entrer dans les options personnalisées dans un champ texte des paramètres DHCP de l'UDM. Pourquoi faire simple !

Bien sur il est impossible d'importer les réservations DHCP de Windows vers l'UDM. Il va donc falloir se les faire à la main en cliquant sur chaque objet. Dans cette interface on peut également figer l'AP utilisé.

Il est intéressant de noter la possibilité d'affecter une IP réservée en dehors de la plage déclarée dans le DHCP. Et ça c'est intéressant. Dans un premier temps je crée un DHCP sur l'UDM avec uniquement une IP disponible et je laisse le DHCP Windows actif qui continuera à affecter les baux. Je fige les IP sur l'UDM et quand c'est terminé je peux arrêter le DHCP Windows et élargir la plage sur l'UDM, et accessoirement faire marche arrière au besoin.

Par contre coté IPv6 il n'est pas possible à ce jour de figer les IP. Ca viendra, peut-être...

Sources

 

Commentaires (2) -

  • Un grand merci pour ton tuto clair, net et précis !
    Après avoir galéré avec cette histoire d'ipv6 pour l'app OQEE (via apple tv) j'ai réglé ça en 5min grâce à toi.
    Milles merci pour le partage de tes connaissances !!!
    • Welcome !
      J'ai bien galéré aussi avec des bribes d'infos à droite et à gauche, entre ceux qui savent et ne disent pas vraiment tout et ceux qui disent mais ne savent pas vraiment, c'est pour ça que j'ai essayé de synthétiser.

Ajouter un commentaire

Loading